J’ai testé la sauce tomate probiotique de Marie-claire Frédéric

Il y a quelques temps, j’ai voulu faire mes propres conserves mais après une petite conversation avec mon amie Noémie, le sujet de la fermentation est revenu sur la table. La lacto-fermentation plus précisément. Les bienfaits les plus connus sont la préservation des vitamines et même la multiplication de celles-ci . De plus, pendant le processus de fermentation, la digestibilité des aliments lacto-fermentés est accrue. C’est parti pour 15 minutes de travail. Cette sauce se conservera un an. On passe à la recette!

Ingrédients pour un bocal d'1 litre

 

  • 1kg de tomates du jardin ou bio
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 petit bouquet de thym, persil, basilic ou un mélange des trois ^^ (haché)
  • 10g de sel

Étapes

  1. Laver à l’eau savonneuse un bocal le parfait super (ceux ayant une rondelle en caoutchouc). Ce genre de bocal permet au gaz produit au cours de la fermentation, de s’échapper du bocal sans que l’air extérieur ne puisse s’y infiltrer. 
  2. Peler, épépiner et concasser les tomates. (Pour peler les tomates plus facilement, tu peux les plonger 30 secondes dans de l’eau bouillante)
  3. Dans un saladier, mélanger les tomates concassées avec l’ail, les herbes et le sel.
  4. Verser la sauce dans le bocal à l’aide d’une louche et fermer hermétiquement. 
  5. Laisser fermenter à température ambiante pendant 5 à 7 jours puis placer au frais à la cave (15-20°C) ou au frigo (la fermentation se fera plus lentement. Et voilà!

Cette sauce se consomme chaude ou froide. La séparation en deux phases après quelques jours de fermentation est normale. Il suffira de mélanger la sauce lors de son utilisation.

Bon à savoir:

  • Une fois le bocal fermé, ne jamais l’ouvrir sauf au moment de le consommer.
  • Si de la moisissure se forme sur le haut du bocal, cela ne veut pas dire que son contenu est à jeter.
  • Si l’odeur te hurle de fuir, fie- toi à ton odorat.

Laisser un commentaire