Rôti de porc à l’ail des ours sauvage ou l’histoire d’une première fois

Ah le lundi, un jour de retour à la routine, d’efforts à fournir, de couette qui ne veut absolument pas te laisser vaquer à tes occupations…

Mais, le lundi c’est aussi la promesse d’un renouveau possible si la semaine à été mauvaise et d’un regain d’énergie productive si elle a été bonne.

Pour ma part, ce lundi est synonyme de première fois. Oui à bientôt 30 ans c’est la première fois que je prépare un rôti-tout-court. De porc, de boeuf, de veau, je n’en avais encore jamais fait jusqu’à aujourd’hui.

Pourquoi me diras-tu?

Eh bien, je pensais que sans thermomètre me permettant de connaître la température à coeur de la viande, il valait mieux ne pas se lancer dans l’aventure. Mais bon, j’ai quand même voulu tester, et puis nos arrières grand mères, grands-mères n’avaient pas de thermomètres et elles cuisinaient toutes  quand même.

C’est donc armée de mes cinq sens que j’ai réalisé ce:

Rôti de porc à l’ail des ours sauvage

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 kg de rôti de porc
  • 3 gousses d’ail
  • 2 oignons
  • 3CaS de pesto d’ail des ours maison
  • 3CaS de noisettes concassées
  • 6 pommes de terres (variété cheyenne ici)
  • 1CaS de piment de cayenne
  • 1CaS de paprika
  • 3caS d’huile d’olive

La préparation

Tout d’abord, le toucher. Faire 6 petites incisions sur toute la longueur en dessous du rôti. Y insérer les 6 demi gousses d’ail. Retourner le rôti et le badigeonner de pesto à l’ail des ours, maison si possible ( j’en ferai un article prochainement ).

Penser à allumer le four à 240°

Concasser les noisettes et les répartir sur le rôti. Les miennes viennent du jardin médocain de  mamie Annie ^^ Les meilleures !

Pour la garniture du rôti, couper les pommes de terres et les oignons en quatre, façon “potatoes” Ajouter l’huile d’olive, le paprika en poudre en le piment de cayenne.

Répartir la garniture dans le plat, autour du rôti et hop, enfournez pour 10 min à 240°

Après 10 min de cuisson à haute température, les noisettes grillées dégagent une odeur merveilleuse, associées à l’ail des ours et au rôti qui crépite. Il est temps de baisser le four à 150° et de laisser cuire dou-ce-ment pendant 1h15.

Ce doux fumet m’a mis l’eau à la bouche! Il est temps de déguster ce premier rôti!

Hummm…je suis vraiment contente de la cuisson, ce rôti est tendre , les noisettes sont bien grillées et croquantes et les pommes de terres sont gouteuses et relevées.

P.s: Pour l’anecdote, ce plat est le dernier que mon moustachu ait savouré avant de dire bye bye à sa vésicule biliaire et bonjour aux petits plats de l’hôpital… Quel bonheur que les souvenirs olfactifs ^^

Et vous? une recette de saison qui vous titillent les papilles?

One Comment

Laisser un commentaire