Le secret du kugelhopf léger comme un nuage

Hello toi!

Aujourd’hui je te partage la technique de Suzon pour un Kugelhopf d’une douceur, d’un moelleux et d’un goût… incomparable.

Mon père est autrichien, ma mère guadeloupéenne et j’ai grandi en Alsace…et en Alsace, le kugelhopf c’est un classique, si tu es une Alsacienne “de qualité” tu sais faire un bon kugelhopf. Autant te dire, que vu le mélange des cultures dans lequel j’ai grandi, le kugelhopf ce n’est pas MON classique.

Maiiiis j’ai grandis entouré de mamas et de mamamas alsaciennes sachant faire de gros et beaux kugelhopfs.

Je me souviens pourtant de quelque chose de beau et d’appétissant mais de décevant en bouche. Je me faisais avoir à chaque fois: “hum ça a l’air bon!” Je mords à pleines dents dans une belle tranche de kugelhopf et me retrouve avec une pâte compacte difficile à faire descendre le long de mon gosier…. vite un verre de gewürz à la rescousse.

Un jour, tout a changé, le kugelhopf de Suzon a croisé ma route et le coup de foudre a été immédiat! Ce fondant incomparable en bouche et cette légèreté (toute relative soit dit en passant) m’ont définitivement et totalement conquise.

Le voici :

Nous avons agrémenté la moitié de la pâte à kugelhopf de différentes sortes de chocolats et l’autre des traditionnels raisins.

La recette de Suzon est une recette de famille est elle m’a demandé de ne pas la partager. Je respecte donc sa volonté mais je me permets de partager sa technique.

Pour la recette, prenez une bonne recette de kugelhopf alsacienne il y en a à foison sur le net et mettez vous à faire ce qui va suivre avec la pâte que vous obtiendrez:

Simple? Facile? Mets ta main à la pâte pendant une trentaine de minutes au moins et on en reparle. Le secret ultime de cette recette est (roulement de tambour) L’huile de coude!!

La fabrication d’un kugelhopf correspond presque à une bonne séance de sport 😛

Alors avec l’été qui approche, à toi de jouer, un peu de sport en cuisine pour pourvoir dire “après l’effort, le réconfort. Et quel réconfort, un nuage de douceur dans ta bouche, c’est la promesse de cette technique.

N’oublie pas de saupoudrer le tout de beaucoup d’amour bien sûr <3

Et toi? Quel est le mauvais souvenir culinaire de ton enfance auquel tu a donné une seconde chance?

 

 

 

 

Laisser un commentaire