L’ail des ours, saveur sssauvage du printemps!

Tout commença par un

humm je me ferais bien des gnocchis à l’ail des ours

prononcé devant quelques femmes dont les cheveux blancs témoignent de la grande sagesse^^.  Ni une ni deux, l’une d’entre elles me dit

ahhhh mais je connais un super petit coin pas très loin d’ici, on pourrait aller en cueillir à l’occasion!

Et hop, rendez -vous est pris pour un samedi après-midi.

Nous y voila. Nous partons, petit groupe de quatre femmes aguerris à l’exercice de la cueillette sauvage (en témoignent les corbeilles, ciseaux, bottes etc..) Et moi…cabas en plastique et phobie des tiques…

La balade commence par une petite cascade d’eau absolument charrmante, à côté d’un ancien moulin, réhabilité par une association locale.

Après une petite balade entre terre, mousse odorante et arbres majestueux, nous arrivons à une prairie recouverte par de l’ail des ours.

C’est parti! Le dos courbé nous cueillons, et cueillons encore en échangeant diverses manières de préparer notre graal du jour. Un joyeux babillement général nous accompagne. Le soleil brille, on est bien. On profite ensemble d’un moment de partage.

Mais l’ail des oursqu’est ce que c’est exactement?

L’ail des ours (Allium ursinum), également appelé ail sauvage ou ail des bois, est une plante herbacée vivace de la famille des Amaryllidaceae.

Le nom scientifique vient du latin allium, « ail » et ursus, « ours ». Cette plante est appelée « Bärlauch » (ail des ours) en allemand et « daslook » (ail des blaireaux) en néerlandais, en référence à une légende selon laquelle, après l’hibernation, ces mammifères se mettent en quête de ces feuilles pour se purger.

C’est une plante de sous-bois frais et ombragés, à fleurs blanches de 20 à 50 cm de hauteur. Lorsque son feuillage est légèrement froissé, elle dégage une forte odeur — caractéristique — d’ail. C’est une plante sociale qui forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux. Les feuilles apparaissent en février-mars et les fleurs d’avril à juin. La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.

ATTENTION: Avant floraison, l’ail des ours peut être confondu avec le muguet ou le colchique d’automne, qui sont tous les deux très toxiques (éventuellement mortels). La distinction peut facilement se faire grâce à l’odeur alliacée propre uniquement aux feuilles froissées de l’ail des ours, ainsi que par la consistance des feuilles, coriaces chez le muguet et encore plus chez le colchique.

Source –wikipédia

Et voila, vous êtes prêts à vous lancer vous aussi dans la cueillette de l’ail des ours.

Je vous laisse une petite recette de pesto que j’ai réalisé avec l’ail des ours récolté ce jour là.

Pesto à l’ail des ours

Ingrédients:

  • Une grosse poignée de feuilles d’ail des ours (soit environ 50g)
  • 20g d’amandes mondées
  • 1/2 cac de sel
  • 20cl d’huile d’olive
  • 30g de parmesan

Tout d’abord, bien laver les feuilles cueillis. Les couper grossièrement.

Mixer grossièrement les amandes dans un blender, y ajouter les feuilles coupées, le parmesan et l’huile.

Mixer le tout par à-coups pour ne pas trop “chauffer” les feuilles. Ajouter le sel.

Verser dans un ou deux pots et finir par une pellicule d’huile et de sel recouvrant complètement le dessus du pesto pour une meilleure conservation! Et voila!

Un beau cadeau de la nature ce pesto, et du travail de mes main aussi.

Pour finir, voilà une petite idée d’entrée simple avec de l’ail des ours.

Timbale de tomates-mozzarella et son pesto à l’ail des ours

timbale tomates mozzarella pesto ail des ours

Ingrédients (pour 2)

Plonger les tomates quelques secondes (environs 10s) dans une casserole d’eau bouillante puis les plonger immédiatement dans de l’eau froide.

A l’aide d’un couteau, monder les tomates (retirer leur peau)

Couper les tomates en rondelles.

Faire alterner une couche de tomates, une couche de mozzarella et une couche de pesto. Accompagner avec un peu de roquette, sel et caramel de vinaigre balsamique!

c’est prêt!

Si tu aimes l’ail des ours, tu aimerais aussi mon “ Rôti de porc à l’ail des ours”

Et toi, une recette à base d’ail des ours qui te fait chavirer?

Et bien sûr…

Laisser un commentaire