Entrecôte bordelaise par mon moustachu!

Ahhh ceux et celles qui le connaissent le savent. Mon moustachu est fier de sa région, que dis-je? De sa patrie, de son petit pays chéri… La région bordelaise. Plus précisément… L’entre deux mers. Ça ne loupe pas, à chaque fois qu’on y retourne, il s’extasie devant les vignes qui défilent derrière les vitres de la voiture, il a envie d’aller fissa à l’océan et sa paire d’espadrilles ne quitte plus ses pieds. 

Après les knödels de mon père, je te propose une recette que mon mari à réalisée de A à Z.  Des entrecôtes succulentes et faciles à réaliser! Oui cette semaine aura été 100% masculine comme un petit clin d’œil à la fête des pères qui approche. 

Ingrédients

  • 2 belles entrecôtes de bœuf (la qualité de la viande est primordiale)
  • 4 échalotes
  • 30cl de vin rouge
  • 120g de beurre

Étapes

  1. Faire cuire les entrecôtes dans 10g de beurre (à ajuster au besoin), de 3 à 5 minutes de chaque coté selon la cuisson souhaitée. Saler et poivrer puis réserver au chaud dans un plat recouvert de papier aluminium.
  2. Ajouter 30g de beurre dans la même poêle (ne surtout pas la nettoyer, on veux garder les sucs de la viande pour la cuisson des échalotes) et faire suer les échalotes finement émincées (Càd, les cuire à feu doux jusqu’à ce qu’elles deviennent translucides).
  3. Verser les 30cl de vin rouge et laisser mijoter 10 minutes tout en remuant pour faire réduire la sauce. Puis, incorporer les 80g de beurre coupé en petits morceaux (en parcelle), saler et poivrer.
  4. À l’aide d’un chinois ou d’une passoire, filtrer la sauce. Napper les entrecôtes et servir! Avec des frites c’est encore meilleur! 

La sauce est parfaite! Avec un verre du vin utilisé pour la sauce et un “bruit de fond de bistrot” nous avons presque passé une soirée “Au cochon volant” avec mon moustachu. Vie de parents: quand tu ne peux pas aller au resto, le resto vient à toi! Si bébé savait tout ce qu’il se passe quand il dort! Pour l’instant il en est au épinards. 

Et toi, est-ce que ton conjoint a un/plusieurs plat(s) qu’il prend plaisir à faire ?

Laisser un commentaire