Comment créer ta crème visage personnalisée

Il y a quelques temps, j’ai participé à un atelier de création de cosmétiques maison. Un atelier donné par Armelle, c’est déjà avec elle que j’avais réalisé cette lessive maison. Nous étions 7 femmes en cuisine, nous apprêtant à faire notre petite tambouille beauté!

Minis bols, minis fouets et de bons ingrédients bio et naturels sont fournis par Armelle. Tout doit être stérilisé à l’alcool avant de commencer. Et hop, me voilà équipée pour créer ma crème visage personnalisée sous forme d’une émulsion fine et légère bourrée de principes actifs.

Mais c’est quoi une émulsion?

Une émulsion, c’est le mélange de deux corps que tout oppose mais qu’un liant va rendre copain pour toujours. Exemple: la mayonnaise! D’un coté de l’huile, de l’autre le vinaigre (mais aussi le moutarde le sel hein) et pour lier tout ça, de l’œuf!

Le principe est le même pour cette recette “cosmétique”. Notre émulsion visage est composé de trois phases: une phase aqueuse, une phase huileuse et un liant, un “émulsifiant”.

1. La phase aqueuse 

Tu t’es déjà penché sur l’étiquette de ta crème visage préférée? Bien souvent, le premier ingrédient qui apparait est “Water” (parce que oui il faut parler anglais et charabia pour pouvoir lire une étiquette de cosmétiques). Si “water” apparait en premier cela veut dire que c’est l’ingrédient principal de ta crème. L’eau ne coûte pas chère mais ne contient rien de bien intéressant pour ta peau.

C’est pourquoi il vaut mieux privilégier les hydrolats lorsque tu réalises ta  crème.

Un hydrolat, qu’est-ce que c’est? 

C’est un liquide obtenu par la distillation par entrainement d’eau à la vapeur d’eau de plantes diverses. Selon la plante choisie, l’hydrolat aura des vertus différentes. 

Quelques exemples: 

  • La camomille: apaisante, adoucissante → peaux sèches, sensibles et irritées. 
  • Le géranium: stimulant, équilibrant → tout types de peaux.
  • Le laurier noble: Purifiant puissant → peaux mixtes ou à problèmes.
  • La lavande: cicatrisante, antiseptique, rééquilibrante → peaux grasses.
  • La carotte sauvage : régénération cutanée → peaux fatiguées.
  • La sauge officinale: régénérante, équilibrante → peaux matures. 

Cette liste est non exhaustive. A toi d’explorer le monde des hydrolats!

2. La phase huileuse 

Là aussi, on choisit son huile en fonction de besoins de sa peau. De préférence vierge, pressée à froid et bio. Pour 30ml de crème il en faut très peu, donc autant en choisir une de bonne qualité.

Les macérats huileux sont une autre possibilité. En plus des  vertus de l’huile, on y fait macérer des plantes, elles aussi pleines de bienfaits.

Quelques exemples: 

  • Le genévrier: antiseptique, tonique, anti-inflammatoire → peaux grasses, acné.
  • Les roses anciennes: revitalisant, hydratant → peaux matures, desséchées, dévitalisées, déshydratées, eczéma.
  • La lavande: purifiante, antiseptique, cicatrisante → peaux grasses.

Pour maximiser les effets d’une plante on peut choisir d’utiliser l’hydrolat et le macérat huileux d’une même plante ou encore coupler des plantes ayant des vertus complémentaires pour qu’elles travaillent en synergie.

Dans cette recette, on a choisi d’ajouter de la gomme Guar en phase aqueuse pour stabiliser l’émulsion et donner une consistance qui tire légèrement vers le gel.

3. L’émulsifiant

Pour lier la phase aqueuse à la phase huileuse, nous avons utilisé la lecithine de soja. Ça te dit quelque chose? eh oui , il y en a par exemple dans les tablettes de chocolat. 

Les conservateurs 

Tu as maintenant les trois éléments principaux pour pouvoir réaliser ta crème visage mais sans conservateurs, elle serait très rapidement envahie de champignons.

Il va te falloir un conservateur par phase. L’extrait de Co2 de romarin et l’extrait de pépins de pamplemousse

  • L’extrait CO2 de romarin va conserver ta phase huileuse. Il va empêcher le rancissement de ton huile ou macérat huileux.
  • L’extrait de pépins de pamplemousse va conserver ta phase aqueuse. Il est antibactérien et antifongique.

Les huiles essentielles 

Pour leurs vertus mais aussi pour leur odeur (c’est l’huile essentielle qui va donner une odeur à ta crème). On en ajoute un très faible pourcentage pour une crème visage. Si tu as la peau fragile, je te conseille même de ne pas en mettre (teste toujours tes crèmes maison dans le creux de ton coude pendant 24h avant de l’utiliser sur ton visage).

La recette 

Pour 30g de crème visage il te faut:

Pour la phase huileuse

  1. Macérat huileux: 30% .Tu peux en mélanger plusieurs (ex: 20% de macérat de rose/ 10% de macérat de camomille)
  2. Lécithine de soja : 5%

Pour la phase aqueuse

  1. Hydrolats: 63,2% (là aussi tu peux en mélanger plusieurs)
  2. Gomme guar: 0,5%

Les conservateurs

  1. Extrait de pépins de pamplemousse: 0,6%
  2. Extrait de CO2 romarin: 0,2%
  3. Huiles essentielles: 0,5% 

Les étapes

  1. Calcule les quantités nécessaires après avoir fait tous tes produits en croix.
  2. Dans un bol, préparer la phase huileuse en mélangeant les huiles avec la lecithine de soja.
  3. Dans un autre bol, préparer la phase aqueuse en mélangeant les hydrolats. Ajouter la gomme guar en dernier et battre à l’aide d’un petit fouet.
  4. Verse la phase aqueuse dans la phase huileuse et battre le tout pendant 5-bonnes-minutes. 
  5. Facultatif: ajouter les huiles essentielles.
  6. Verser dans un petit flacon à pompe (stérilisé à l’alcool), à l’aide d’un entonnoir.  

Tu vas pouvoir conserver cette crème pendant trois mois.

À toi de jouer! Bonne tambouille!

Mon avis:

J’ai apprécié cette expérience mais je suis mitigée.

Les point négatifs:

  • L’investissement de base est assez conséquent: balance ultra précise, mini fouet,conservateurs etc.
  • Le temps de conservation est relativement court: 3 mois 

Les points positifs:

  • Savoir exactement ce que contient le produit que j’utilise.
  • Entièrement personnalisable. 
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments